Comment fonctionnent les frais de service et commissions Airbnb ?

Devenir hôte est une activité à la fois intéressante et avantageuse pour les propriétaires. Cela permet de rentabiliser son patrimoine immobilier et de générer des revenus facilement. Pour y arriver, faire appel à une plateforme dédiée à la location saisonnière s’avère indispensable.

C’est le cas notamment de Airbnb, le service communautaire payant le plus populaire en matière d’hébergements locatifs. Toutefois, pour prendre en charge une annonce, ce site facture des commissions aux bailleurs.

Voulez-vous connaître les tarifs sur cette plateforme ? Voici quelques explications sur les frais de service et de commission Airbnb !

A quoi servent les frais de service et de commission Airbnb ?

La plateforme d’annonces Airbnb se place en pole position pour louer en courte-durée. C’est le moyen le plus populaire et le plus utiliser pour se lancer dans cette activité. Ce site prélève toutefois des frais de service et une certaine commission aux hôtes et locataires. Il s’agit entre autres des coûts pour couvrir la prestation proposée par la plateforme.

Cela concerne notamment :

La visibilité des annonces

Airbnb investit massivement dans le marketing digital pour bien se placer sur les moteurs de recherche. Il en est de même pour les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram et d’autres encore. Différents blogs ainsi que des articles sont régulièrement publiés pour inciter les voyageurs à trouver les logements à louer. Toutes ces actions sont entreprises dans le but de faire la promotion des annonces sur internet.

Le développement des activités de location saisonnière

Les frais de service et de commission Airbnb couvrent aussi les dépenses liées à la vérification d’identité des clients. C’est également le cas pour les campagnes d’emailing d’informations lancées par la plateforme. Plusieurs outils de gestion et de logistique sont d’ailleurs proposés aux bailleurs pour leur faciliter leur gestion de location. Ce sont des éléments pratiques et utiles qui bénéficient d’une base de données fiables auprès du site.

L’assistance personnalisée

Pour répondre à toutes les demandes des hôtes et des voyageurs, Airbnb met à disposition un service d’assistance réactif. Cela permet d’optimiser les échanges et de résoudre les problèmes rapidement pour chaque situation. De plus, les horaires d’ouverture et les langues disponibles ont été étendues. Outre ces éléments importants, le renforcement de la sécurité des comptes contribue également au montant des frais de service et de commission Airbnb.

Comment sont calculés les frais de service et de commission Airbnb ?

La diffusion des annonces sur les plateformes de communauté est importante pour attirer des prospects. Ce système reste toujours valable en matière de location saisonnière. Il faut cependant rappeler que ces dernières doivent couvrir leurs coûts de fonctionnement. Voilà pourquoi des frais de service et de commission Airbnb sont appliqués à chaque réservation validée.

Dans cette perspective, deux types de facturations sont disponibles.

Les frais partagés entre les hôtes et les locataires

La plupart du temps, les charges demandées par la plateforme communautaire Airbnb sont réparties entre les parties prenantes. Les locataires et les bailleurs doivent tous payer une certaine somme à titre de frais de service.

Dans cette perspective, les propriétaires classiques doivent s’acquitter d’environ 3% du sous-total de la réservation. Celui-ci désigne le montant du loyer imposé pour chaque nuitée incluant les frais de ménage et les charges supplémentaires. Il ne prend toutefois pas compte des taxes ni des coûts de la plateforme.

Les propriétaires de location Airbnb Plus et les bailleurs proposant des logements en Italie sont soumis à d’autres tarifications. Il en est de même pour les hôtes imposant des conditions d’annulation strictes pour leur projet. Chacun d’eux doivent tous payer un pourcentage bien plus élevé pouvant aller jusqu’à 15%.

Les voyageurs, quant à eux, paient des frais de services inférieurs à 14,2% du sous-total de la réservation selon Airbnb. Cela correspond, entre autres, à la taxe de séjour qui est normalement affiché lors de la validation de la location. Le but étant de d’instaurer un système de transparence entre la plateforme dédiée et les locataires.

Les frais destinés uniquement aux hôtes

Cette option n’est pas très populaire en raison des lourdes charges imposées aux propriétaires. En effet, dans cette alternative, tous les frais de service Airbnb sont déduits directement du portefeuille des bailleurs. Ce montant s’élève entre 14% et 16% la plupart du temps. Ces chiffres peuvent cependant augmenter pour des hôtes plus stricts en matière de conditions d’annulation de réservation.

A noter que les frais de service sont des dépenses obligatoires à effectuer pour des logements d’accueil traditionnels. Cela concerne les hôtels ainsi que les résidences touristiques. Les investisseurs voulant se lancer dans la location saisonnière doivent ainsi intégrer ces dépenses.

Pour la taxe de valeur ajoutée (TVA), tout dépend de la réglementation applicable au système. Il peut s’agir du statut juridique de l’activité ou des propriétaires. Dans certains cas, la TVA est déjà incluse dans les frais de service.

Quelle commission Airbnb payer pour les frais de service ?

Comment sont calculés les frais Airbnb ? Voici une petite revue des éléments qui déterminent le montant de ces charges !

Pour rappel, le prix total d’une réservation sur la plateforme communautaire d’annonces de location se base sur différents points. Cela concerne le loyer fixé par le propriétaire pour une nuitée ainsi que le coût de prestation d’Airbnb. D’autres frais et dépenses liés à l’activité peuvent également influencer ce prix.

  • La taxe de séjour : c’est l’impôt que le locataire doit s’acquitter selon la localisation du logement de l’hôte.
  • La caution : c’est l’assurance versée pour louer un hébergement en fonction de la demande du propriétaire.
  • Les frais pour voyageur supplémentaire : c’est le prix à payer pour héberger un autre invité au-delà de la limite de résidents imposés par certains bailleurs.
  • La taxe de valeur ajoutée : c’est le pourcentage déduit aux vacanciers pour une réservation (20% du prix total pour chaque location saisonnière).
  • Les frais de ménage : il s’agit des frais facturés aux locataires pour payer une prestation de nettoyage à domicile.
  • Les frais de service et de commission Airbnb : ces dépenses concernent le prix de prestation de la plateforme Airbnb.

Dans ce cas, quel pourcentage prend Airbnb ? Quelle commission Airbnb facture-t-elle ?

Cela dépend entièrement du dispositif entrepris par le propriétaire pour louer son logement. S’il opte pour un partage des charges, celui-ci doit payer environ 3% en frais de service sur le site. Ce pourcentage est calculé à partir du sous-total de la réservation. En revanche, si le bailleur prend tous les frais à son compte, celui-ci doit alors s’acquitter de près de 14% du sous-total.

Pour le cas des superhosts, ils doivent normalement payer des frais de service obligatoires. La somme varie en fonction de nombreux paramètres, mais peut s’évaluer à l’ordre de 15% environ. Ce chiffre peut augmenter dans certaines situations. C’est le cas des propriétaires qui imposent des conditions d’annulation strictes pour une annonce. Il en est de même pour les bailleurs qui veulent louer leur propriété en Italie.

Quel pourcentage prend Airbnb comme commission et frais de service ?

Les frais de service et de commission Airbnb s’expliquent par les coûts de fonctionnement de la plateforme. D’autres dépenses notables contribuent également au montant de ces charges.

La taxe de séjour Airbnb

Par définition, il s’agit d’une sorte d’impôts que les voyageurs doivent payer pour résider en courte-durée dans une localité. Le montant ainsi que ses limites sont entièrement fixés par la municipalité. Dans certains secteurs, le département ou la région peut même facturée une taxe additionnelle de 10 à 15% environ.

La taxe de séjour fait partie des frais de service et de commission Airbnb. Elle dépend du type de propriété à louer. Si le logement est classé, un tarif fixe est employé en fonction du nombre de résidents et de nuitées. Pour un meublé touristique non classé, un taux variant entre 1 à 5% du sous-total est facturé.

La caution Airbnb

Normalement, la plateforme de promotion d’annonces de location saisonnière n’exige pas d’imposer une caution. Cela dépend uniquement de l’hôte afin de protéger sa propriété. Ainsi, une fois imposée, celle-ci est communiquée aux voyageurs au moment de la réservation.

Le montant de la caution est calculé sur la base de 60% du prix de la nuitée avec un plafond fixe. Le paiement ne se fait pas automatiquement. La plateforme Airbnb envoie une demande d’autorisation de prélèvement auprès des vacanciers avant le séjour. Une fois ceci accepté, l’opération peut continuer. Dans le cas contraire, la réservation est annulée.

Les frais des voyageurs supplémentaires

Tout comme la caution, ce critère dépend seulement de l’hôte. Toutefois, la plupart du temps, les frais de service sur Airbnb ne dépassent pas environ 15% pour le locataire. Il faut donc veiller à ce que ce montant ne soit pas trop élevé pour faire fuir les invités. Pour ce faire, il est possible de :

  • Faire une comparaison des prix sur le marché ;
  • Fixer une capacité d’accueil maximale pour son logement ;
  • Évaluer les dépenses supplémentaires engendrées par l’arrivée d’un nouvel invité ;
  • Demander conseils auprès des professionnels de location saisonnière.

La taxe de valeur ajoutée Airbnb

La taxe de valeur ajoutée (TVA) est une sorte d’impôt qu’il faut s’acquitter pour exercer un commerce ou une prestation de service. Autrement dit, cette taxe est donc valable pour certains logements à louer sur la plateforme Airbnb. Son taux s’élève normalement à 20% en France.

Pour les propriétaires qui veulent être exonérés de TVA, ils doivent uniquement proposer un hébergement. Dans ce cas, ils doivent proposer aucune prestation de service autre que la propriété en elle-même. Cela inclut tout type de service comme le ménage, le changement de linge, l’offre de petit-déjeuner, etc.

Les frais de ménage Airbnb

Quel est le prix moyen du ménage sur Airbnb ? Il s’agit d’une question qui se pose souvent en location saisonnière. Au fait, cela dépend entièrement du bailleur. Si celui-ci envisage d’effectuer le travail lui-même, le montant de ces frais s’élève à 15 euros environ par réservation. Si le propriétaire demande l’intervention d’un service de nettoyeur professionnel, ce chiffre peut dépasser les 30 euros.

Il existe également une autre alternative pour s’occuper du ménage dans un logement courte-durée. Il suffit de faire appel à une agence de conciergerie Airbnb complète. Cela permet de bénéficier d’une prestation de gestion locative et d’un service de ménage personnalisé. Le tout est évidemment proposé en une seule formule, c’est-à-dire, avec un tarif unique.

Les frais de service et de commission Airbnb

Tout comme la plateforme Booking, TripAdvisor ou Abritel, Airbnb prend également une commission à chaque annonce. La plupart du temps, elle facture environ 3% pour une location saisonnière. Ce chiffre peut cependant grimper jusqu’à 15% en moyenne si le propriétaire décide de prendre tous les frais à sa charge. Bien entendu, la TVA de 20% s’ajoute à ce montant.

Pour une expérience Airbnb, en revanche, le taux de commission Airbnb est de 20%. Pour les hôtes Plus, ils doivent aussi payer beaucoup plus que 3%. Il en est de même pour les bailleurs imposant une politique d’annulation assez stricte pour une réservation. Ce pourcentage est évalué en se basant sur les différents frais possibles :

  • Tarif de la nuitée ;
  • Frais de ménage ;
  • Frais de voyageurs supplémentaires.

Il faut cependant noter que plus le prix du loyer est élevé, plus la commission collectée par Airbnb est particulièrement basse.

Pourquoi Airbnb fait payer plus cher pour un plus grand nombre de personnes ?

Il est assez difficile de repérer le prix total d’une location de vacances sur une plateforme communautaire d’annonces. Ce phénomène peut se présenter également sur d’autres sites de réservation tels que Booking, Abritel ou encore TripAdvisor. Pour le cas de Airbnb, voici les explications !

La variation des frais de service Airbnb

Pour rappel, le taux de commission est directement influencé par les frais d’assistance de la plateforme. Les clients doivent prévoir entre 0 à 20% pour une réservation. Ce chiffre dépend cependant de la durée du séjour. Pour une location plus longue, ces frais deviennent moins lourds. Le sous-total de la réservation et le type de bien immobilier contribuent également au montant de ces charges.

Le changement de prix des loyers

Les hôtes ont tout à fait le droit de modifier leurs annonces sur Airbnb. Pour ce faire, ils doivent simplement fixer des prix saisonniers. La plateforme correspondante s’occupe ainsi de calculer le tarif à proposer en fonction de la région et des événements du moment. Évidemment, celle-ci analyse également la concurrence pour pouvoir attirer les voyageurs.

En général, les loyers sur Airbnb changent durant le week-end, en cas d’erreur de calcul et après un service supplémentaire. Il en est de même pour l’ajout d’un nouveau locataire après la réservation du bien. Un voyageur doit alors préparer un budget entre 5 à 15% selon les paramètres mentionnés plus haut (séjour, sous-total, etc.).

Faites-vous de la location Airbnb ou comptez-vous en faire ?

Découvrez combien votre logement peut vous rapporter

Pin It on Pinterest

Call Now ButtonAppel rapide